Le #jardin ? Un #bonheur à vendre !

Les éditos précédents
Les Saints de Glace #saintsdeglace #jardinettradition #jardin #jardinerie #jardinier #rayonjardin #potager #commercejardin

Qu'ils soient paysagistes, horticulteurs, vendeurs en jardineries... Les acteurs de notre profession ont un point commun lorsqu'ils s'adressent à nos jardiniers amateurs, c'est pour vendre !
Vendre, c'est quand même l'objectif prioritaire, sinon, les produits ou les idées restent dans le stock et la paye ne tombe pas à la fin du mois.
Le principe a le mérite d'être simple, encore faut-il appliquer les méthodes les plus efficaces pour parvenir à ses fins.
Le vente est assez simple, il faut proposer un produit qui correspond à la demande. Si un client veut du linge propre, on propose une machine à laver. Si le client souhaite des vacances en toute sécurité, on propose une assurance. Si le client cherche du bien-être on lui propose... un spa, ou un repas gastronomique, ou un séjour à la mer...
C'est toute la complexité de notre métier.
Le client ne vient pas chercher un jardin ou une plante, encore moins un lit de soleil, il vient chercher un moment de bonheur, un goût inimitable, un parfum de son enfance, un cocon pour sa famille ou même un lieu magique et conviviale pour recevoir ses amis.
Et lorsqu'il achète un aquarium, il ne vient pas se procurer un aquarium, mais plutôt une méthode anti-stress, un peu d'exotisme ou des fonds marins pour se changer du quotidien.
A y regarder de plus près, nous ne vendons pas des plantes, mais le bénéfice des plantes : du parfum, du goût, de la couleur, un contact...
Les qualités techniques d'un produit sont secondaires, indispensables mais secondaires. Ce qui déclenche l'acte d'achat chez un consommateur jardin, c'est le rêve, le bien-être et la sensibilité de nos produits.
Nous pourrons donner envie d'acheter du jardin qu'à la condition de parler le même langage que nos clients.
Avant de savoir si le pommier est atteint en été par la moniliose, il faut déjà susciter l'envie en parlant de cidre et de tarte tatin.
Pour vendre des plants de légumes, bien au-delà du prix et du conditionnement, il faut avant tout vendre des recettes de cuisine.
Le jardin et ses produits ne sont que des outils pour nous conduire vers notre besoin de bien-être.

Finalement c'est simple ! Mais que c'est compliqué !

Roland Motte... Jardinier !

Partager l'édito de Roland sur Facebook Partager l'édito de Roland sur Twitter

Votre réaction




* Champs obligatoires



La Boutique
Les Jardins de la Terre®

Tél : 06.24.34.51.37
Visiter le site web