Au cœur des villes ! #centreville #jardin #jardinerie #millennials #cetelem #petitscommerces.fr #salonduvegetal #garden_FabLab #undergreen #plante #commerceindependant

Les éditos précédents
Chaud devant ! #canicule #rechauffementclimatique # arbre #plante #secheresse #jardiniere #jardinier #jardinerie #jardin #rayonjardin

Il ne fait pas bon rester au cœur de la ville en période de canicule, à part pour siroter un demi, et encore, et pour les petits magasins qui n'ont pas la clim, là c'est la cata ! Le centre-ville est-il maudit en période chaude uniquement ?
Le gouvernement regarde avec attention les centres villes et nous parle de « revitalisation » histoire de redonner un peu de vie au sein même de la cité qui semble désertée par les commerçants indépendants.
Parce qu'à y regarder de plus près, une fois retiré les banques et les grandes enseignes de téléphonie, une fois abandonné les coiffeurs et les marchands de lunettes, les vendeurs de sonotones aussi, à part deux ou trois boutiques de fringues qui sont là pour 6 mois, il faut bien dire que les petits commerçants ne sont pas légion. C'est pourtant eux qui donnent l'âme de la bourgade et qui nous invitent à flâner au centre-ville, un argument touristique non négligeable.
Reconnaissons quand même que la création d'une boutique n'est pas chose facile, entre les travaux, les stationnements galère, le prix des loyers et la concurrence des premiers prix, faut ramer pour sortir la marge nécessaire.
Qui pourrait changer tout cela ? Zorro ? Une loi nous obligeant une présence journalière en boutique ? Un décret d'achat chez les indépendants ?
Pas sûr... Celui qui pourrait redonner vie au centre-ville, c'est le consommateur.
L'observatoire Cetelem de février fait état de la franche envie des Millennials européens de se tourner vers un commerce de proximité original et indépendant.
Les Millennials dont on parle souvent, c'est la génération « digitale native » qui sont nés avec Internet. Ils ont entre 20 et 35 ans est sont accros aux réseaux sociaux.
Il n'empêche ! Ils aiment le sens de l'accueil et l'amabilité pour 77% d'entre eux. Ils veulent une relation avec le produit et le vendeur. Ils attendent une vraie aventure avec cette boutique commerçante.
« Etonnez-moi, surprenez-moi et je vous rendrai visite encore et encore ! »
Ils sont 56% à éprouver un attachement tout particulier aux commerces indépendants.
L'indépendant est unique, contrairement aux grandes chaines avec leurs points de vente clonés et sans surprise.
Certes il faudra être relié aux réseaux sociaux, certes il faudra être accueillant et surprenant, mais ce sondage peut nous rassurer quant au commerce physique censé avoir du plomb dans l'aile.
Ce constat, associé au dernier concours Green Boutique organisé par Garden_FabLab en partenariat avec le Salon du Végétal et Undergreen, nous montrent aussi que le jardin a sa place au cœur des cités. Les jardineries de centre-ville commencent à voir le jour, mais les points de vente, bar, coiffeur, restaurant, déco... associés à la vente du végétal sont autant de « surprises » qui vont dans le sens de l'histoire. Et en plus, on retrouve tous ces nouveaux concepts sur Instagram et les réseaux. Tout ce qu'il faut pour séduire nos Millénnials !
Roland Motte... Jardinier !
Sources :
Observatoire Cetelem de la consommation (février 2018)
Blog Petitscommerces.fr
Salon du Végétal – Garden_FabLab

Partager l'édito de Roland sur Facebook Partager l'édito de Roland sur Twitter

Votre réaction




* Champs obligatoires



La Boutique
Les Jardins de la Terre®

Tél : 06.24.34.51.37
Visiter le site web