Gilles est jaune, et moi je suis vert ! #jardin #potager #giletjaune #jepartagemonjardin.fr #primepotager #legume #jardinbio #jardinerie #rayonjardin

Les éditos précédents
Les Saints de Glace #saintsdeglace #jardinettradition #jardin #jardinerie #jardinier #rayonjardin #potager #commercejardin

Impossible de passer à côté ce week-end, un certain Gilles et ses potes bloquaient les routes pour protester contre le prix du gas-oil. Il a bien fallu mettre la tête au-delà du jardin pour comprendre ce qui se passait... C'est pas encore très clair, mais j'ai presque compris !
Certes, la politique est un monde complexe, les volontés des uns ne s'accordent pas toujours avec les convictions des autres. Alors entre les vérités de chacun, les contradictions, les intérêts et les manipulations de l'ombre, rien de tel qu'une consultation de l'actualité via les réseaux sociaux pour mieux comprendre la grogne.
Et... Après des heures de lecture, je pense avoir tout assimilé ... Mais... pas sûr !
Les manifestants aimeraient payer le carburant moins cher pour faire les kilomètres nécessaires à leurs déplacements professionnels. Ils dénoncent la baisse du pouvoir d'achat et des taxes abusives.
En y regardant de plus près, nous sommes pourtant tenus de réduire l'utilisation de cette voiture pour bon nombre de raisons écologiquement évidentes : la dangerosité des rejets, la dépendance face au pétrole, l'impact sur le réchauffement climatique, l'utilisation d'huile de palme dans le gas-oil et la déforestation qui va avec...
Alors oui, la transition sera douloureuse, mais le ‘tout voiture' n'est plus tenable, avec ou sans blocage.
Le pire, ce sont les habitants des campagnes, loin des villes et leurs transports en commun. Heureusement, les locataires des zones rurales ont droit à une prime exceptionnelle, la prime potager !
Ah bon, vous ne connaissez pas ? C'est pourtant simple, à la campagne, il est facile de trouver un terrain à cultiver. C'est notre cas en plein cœur des Vosges, dans un village de 350 habitants, notre potager fait 300 m carré de surface et nous avons récolté 670 kilos de fruits et légumes l'an dernier. L'année 2018 sera encore meilleure et nous dépasserons les 850 kilos. Certes, ça occupe les week-ends, mais l'économie est d'environ 3500 euros. Et les dépenses me direz-vous, elles sont d'approximativement 500 euros et nous allons réduire au fil des ans avec la croissance des arbustes.
3000 euros de prime potager, ça vous tente ? Elle est devant chez vous, sur le pas de la porte. Il suffit pour cela de trouver un terrain à cultiver. Même sans être propriétaires, les mairies et de nombreuses associations proposent des espaces à jardiner. Et si rien de tout cela n'existe dans votre coin, vous cherchez sur Internet, avec des sites comme www.jepartagemonjardin.fr vous aurez la solution sous forme d'échange.
Un autre avantage, faire son jardin, ça rend zen. Et il y en a besoin. En voyant les commentaires et les insultes sur les réseaux sociaux à propos de cette.... ‘bagnole', on se dit que le temps passé sur les réseaux serait bien plus rentable et apaisant en le consacrant à son jardin.
Calculez votre présence devant les écrans, divisez-le par 2 et rendez-vous dans un potager pour cultiver les légumes. Vous verrez, y'a du pognon à se faire, c'était l'objectif de ces blocages, non ? A moins qu'il ne s'agisse que d'un prétexte ? On m'aurait menti ?

Roland Motte... Jardinier !

Partager l'édito de Roland sur Facebook Partager l'édito de Roland sur Twitter

Votre réaction




* Champs obligatoires



La Boutique
Les Jardins de la Terre®

Tél : 06.24.34.51.37
Visiter le site web