Février sans supermarché #févriersanssupermarche #envertetcontretout #consommacteur #jardin #jardinier #jardinerie #rayonjardin #consommerlocal #suremballage

Les éditos précédents
Les Saints de Glace #saintsdeglace #jardinettradition #jardin #jardinerie #jardinier #rayonjardin #potager #commercejardin

C'est parti il y a 3 ans depuis la Suisse avec l'association « En vert et contre tout », et depuis, ca ne cesse de prendre de l'ampleur en France et aussi en Belgique. Février sans supermarché est une prise de conscience des consommateurs qui risque de se développer au-delà de l'alimentaire.
Le principe est simple, pendant un mois, il faut supprimer notre dépendance aux grandes surfaces. Comment faire ? Consommer local, privilégier les petits producteurs, les petits commerces, les AMAP. Mais aussi favoriser le vrac, le bio, l'éthique...
Le message principal est partagé par tous les participants, en gros : « on en a marre des prix tirés vers le bas par les grands groupes et qui conduisent au chômage, à la destruction progressive de nos emplois et à un manque de qualité des produits ».
C'est un crédo que l'on connait déjà, mais qui résonne de plus en plus dans la tête des consommateurs qui prennent conscience de leur pouvoir et de l'impact de leurs achats sur l'industrie et la production.
Et ce n'est que le début. Pour accompagner le sevrage des grandes surfaces, une 60 aine de groupes Facebook se sont constitués afin d'apprendre à consommer autrement et se passer des emballages superflus.
Le phénomène va devenir exponentiel puisqu'il touche à notre porte-monnaie, à notre environnement et à notre santé.
Commerçants, commerçantes, quelle que soit votre taille, vous n'avez plus le choix, il va falloir intégrer cette nouvelle tendance dans vos comportements et dans vos achats.
Bien-sûr et comme d'habitude, le jardin est, pour l'instant, épargné, mais il y aura droit comme tous les autres.
La réflexion doit se faire dès maintenant parce que, dans quelques mois ou quelques années, le consomm'acteur va nous demander des comptes :
- D'où viennent vos plantes, sont-elles locales ?
- S'agit-il de plantes bio ?
- Pourquoi mettre les plantes dans des godets, puis dans des barquettes ?
- Et les pots de culture, est-ce que vous les récupérez ?
- Les graines et les bulbes, vous les vendez en vrac ?
- Que faites-vous des plantes abimées ? Où est votre composteur ?
- Vous pouvez nous aider à faire des boutures ?
- Comment récolter les graines d'une année sur l'autre
Oh là... Ca va pas dans le sens du chiffre d'affaire tout ca !!! Il est fou lui !!! Oui, je sais, ça peut faire peur, tout comme « Février sans supermarché » fait réfléchir les grandes enseignes. Parce que si l'on prend l'habitude de moins consommer en février, pourquoi pas en mars ou en avril... Et le reste de l'année ?
Rassurez-vous... ou pas... tout se fera progressivement, en douceur, mais le sens de l'histoire est tracé et vous n'avez même pas à prétexter l'effet de surprise. C'est dès aujourd'hui que nous, allons bosser sur ces questions de demain.
On a de la chance dans le jardin, l'alimentaire est touché en premier, à nous de réagir avant de voir arriver les changements de comportements !

Roland Motte... Jardinier !

Partager l'édito de Roland sur Facebook Partager l'édito de Roland sur Twitter

Votre réaction




* Champs obligatoires



La Boutique
Les Jardins de la Terre®

Tél : 06.24.34.51.37
Visiter le site web