Ouverture 24/24 #ouvertureledimanche #jardin #jardinerie #jardinier #jardiniere #bienetre #rayonjardin #robot

Les éditos précédents
Retail vers le futur #pureplayer #parisretailweek #havasparis #jardin #jardiniere #jardinier #distributionjardin #rayonjardin #jardinerie #retail

Tous les groupes de distribution alimentaire l'ont compris, l'avenir des points de vente passe par une ouverture 24/24.
La logique est implacable, dans ce que l'on appelait « une épicerie », et qu'on désigne aujourd'hui par « grande surface », on ne vend que des produits, le conseil est inutile, il faut juste des gens qui soient là pour mettre en rayon ou pour encaisser. Alors si l'encaissement devient automatique, avec 2 ou 3 vigiles pour surveiller, on peut laisser le magasin ouvert toute la nuit.
Et hop, le site internet devient physique, sauf que là, vous avez les produits tout de suite, inutile d'attendre au mieux 2 heures, au pire 24 heures pour la livraison.
La guerre est donc déclarée pour une distribution 24/24. Les petites épiceries de quartier avaient donné le ton il y a quelques années avec des fermetures à 23 heures et des ouvertures le matin à 6 heures. Mais à ce rythme-là, le corps humain avait du mal à suivre, et il fallait une énergie folle pour travailler comme un esclave, et pour un salaire de misère.
Aujourd'hui, le robot s'immisce dans la conversation... La caisse se gère seule, le client se débrouille pour scanner ses courses, le vigile est juste là pour contrôler et un assistant robot est présent pour dépanner vocalement les clients novices.
Si les pointes de consommation reviennent inévitablement entre 21 et 23 heures, il y a quand même quelques acheteurs dans la nuit, mais le chiffre d'affaire n'est rien en comparaison de la fidélité... « Vas donc dans ce magasin-là, c'est super, ils sont ouverts 24/24 ! »
Super service, mais ça ne doit pas nous faire oublier le prix... Oui, parce qu'en plus, il faut être compétitif. Les économies sur les salaires des hôtesses de caisse passeront directement dans la marge.
Les esprits chagrins pourraient penser qu'en réduisant les emplois, on provoque du chômage et sans pouvoir d'achat, difficile de consommer... Même la nuit !
Rassurez-vous, un jour, les robots auront leur argent de poche et viendront s'acheter des piles neuves, la nuit, dans nos points de vente !
Pour nous dans le jardin, si l'on applique la formule, ça veut dire que l'ouverture du dimanche devient obligatoire. Et ben oui, revenons à nos bases... Le jardin c'est un lieu de bien-être, un lieu de vie, un cocon dans lequel il fait bon vivre... Adaptons-nous aux moments où le bien-être devient une priorité chez nos consommateurs... Soit en fin de semaine ! Non seulement il faudra ouvrir le week-end, mais en plus, il faudra retrouver ce bien-être en magasin.
Je vous propose donc une ouverture du mercredi au dimanche soir, pour les horaires, l'idéal, c'est d'ouvrir vers 11 heures et de fermer vers minuit, un peu comme un cinéma puisque le but est identique : le plaisir.
Et à l'intérieur de nos jardineries « bien-être », vous serez accueillis par des coachs ‘cuisine', ‘cosmétique', ‘yoga', ‘rempotage', ‘potager', ‘fruitier' ...
Si les points de vente alimentaire s'adaptent aux besoins de leur clientèle : prix, dépannage même la nuit, proximité, facilité... Les points de vente jardin, pourraient faire de même en prenant en compte les besoins de leurs clients, et devront logiquement ouvrir les week-end et proposer du plaisir, de la pédagogie... Et un peu de plantes.
Ce type de projet demande plus de personnel ! On va pouvoir embaucher et former les hôtesses et les hôtes de caisse des hypermarchés devenus disponibles grâce (à cause) des robots !
C'est tellement simple la distribution... Vu de ma fenêtre !

Roland Motte... Jardinier !

Partager l'édito de Roland sur Facebook Partager l'édito de Roland sur Twitter

Votre réaction




* Champs obligatoires



La Boutique
Les Jardins de la Terre®

Tél : 06.24.34.51.37
Visiter le site web