Fêtes des plantes !

Les éditos précédents
Chaud devant ! #canicule #rechauffementclimatique # arbre #plante #secheresse #jardiniere #jardinier #jardinerie #jardin #rayonjardin

Avec l'arrivée du printemps, et jusqu'au mois de juin, vont se succéder partout en France les fêtes des plantes. De Nozeroy le Gougneux jusqu'à la Ferté Saint Mignoux, il en existe des centaines qui rassemblent des milliers de visiteurs.
Ah ben oui, parce qu'il y a Saint Jean de Beauregard, Courson-Chantilly, Jardin Jardins, ce sont les stars, les plus connues, mais dans les trous perdus, les bénévoles s'agitent et se relaient pour offrir aux visiteurs une animation de qualité en présentant les stands les plus sympas et les plus pros.
Et avec toutes ces fêtes, et avec un nombre de producteurs qui diminue chaque année, forcément, il faut se bagarrer pour les faire venir, leur offrir un emplacement pas trop cher, un hébergement correct, les repas et la convivialité, et surtout, attirer du monde afin que leur chiffre d'affaire soit au rendez-vous.
Ce marché parallèle fonctionne à merveille et fait quelque fois la nique aux jardineries et aux producteurs qui ont pignon sur rue.
Bon, des fois, le marketing est un peu short, les pancartes sont bricolées à la hâte, les planches et les palettes font office de tablards et les caisses de transport agrémentent l'espace pour relever le niveau... Mais ça plait, c'est le "marketing de la cagette", ça donne un petit côté authentique "c'est moi qui l'ai fait".
Dans le discours, de temps en temps, c'est un peu plus hard : "ça, ce n'est pas une plante de jardinerie, elle a été élevée à la dure, pas en Hollande, et ça, ça tiendra chez vous !".
L'argument est saignant, comme s'il suffisait de le dire, comme si la plante mal présentée avait tous les avantages, comme si le prix triplé plaçait le végétal au-dessus de tous les soupçons et les complots commerciaux. Heureusement la vérité n'est pas si tranchée, il y a aussi de "bonnes plantes" bien sous tous rapports dans les autres types de commerces, même dans les hypermarchés... Non ??? Si !!!
Finalement, chacun fait son commerce avec ses arguments, les bons comme les mauvais... Et le plus important, pour le jardinier amateur, c'est son plaisir d'achat. Dans les fêtes des plantes, il y a une ambiance, une buvette, des animations, de la diversité et surtout, une personne présente sur chaque stand pour vous raconter des histoires, peu importe l'histoire ! Le commerce moderne ne nous propose pas toujours cette disponibilité ! C'est peut-être là, la seule différence !

Partager l'édito de Roland sur Facebook Partager l'édito de Roland sur Twitter

Votre réaction




* Champs obligatoires



La Boutique
Les Jardins de la Terre®

Tél : 06.24.34.51.37
Visiter le site web