#Irobot, #intelligenceartificielle, #jardin, #jardinerie, #paysage, #robotdetonte, #amazon, #avenir, #demain

Avez-vous déjà tondu sous la pluie ? Non ? Et bien essayez et vous verrez que le robot de tonte devient un outil indispensable pour l’entretien du jardin, c’est quand même plus cool et plus confort !

Et si le robot tailleur de haie faisait son apparition ? Ah oui, là aussi ça serait une belle avancée.

Pour les pros, on a déjà les premières tentatives de robots désherbeurs, planteurs, récolteurs… Demain, toutes les tâches ingrates et fatigantes de nos métiers seront transférées à des robots… Super ?

Et en magasin… Tout pareil, le robot s’installe en caisse et le client fera lui-même les scans de ses produits. A l’accueil, le petit Pepper fait déjà des merveilles et dirige les clients aux entrées des centres commerciaux, avec le sourire en toute circonstance.

Il va falloir s’y faire, le robot arrive dans nos vies et dans nos entreprises.

Le sixième entrepôt d’Amazon (vous connaissez Amazon ???) verra le jour à Bretigny-sur-Orge et sera géré de façon mixte avec mille humains et milles robots.

C’est pas pour vous faire peur, mais d’après une étude du « Future of Humanity Institute d’Oxford », les robots sous toutes leurs formes auront dépassé les humains d’ici 45 ans et pourraient les remplacer complètement dans de nombreuses professions.

Les boulots atteints en priorité seront les métiers manuels et répétitifs, mais aussi les conducteurs de poids lourds ou les interprètes.

D’après les experts, qui, heureusement, ne sont pas tous d’accord entre eux, en 2060, toutes les professions seront touchées, et c’est aussi le cas pour les jardiniers et les paysagistes !

Dans le commerce, pour la vente en ligne… Circulez, y’a plus rien à voir, les robots seront les maîtres du jeu. Et en magasin physique, si nous ne voulons pas laisser la place à un humanoïde aussi sympathique que Sonny dans le film « I, Robot » avec Will Smith, il faudra faire des progrès, beaucoup de progrès, en se servant de la convivialité comme qualité première de nos points de vente.

L’arrivée progressive des intelligences artificielles risque de provoquer de nombreux mouvements sociaux contrôlés ou non. L’effet papillon pourrait avoir du moins bon… Mais aussi du bon.

L’intelligence artificielle n’a qu’un défaut, c’est d’être artificielle !

Face à cette réalité augmentée, le jardin et la nature offrent une image naturelle, sincère et sensorielle, notre avenir se trouve dans nos valeurs, on n’est pas sauvé, mais y’a des pistes !

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *