Entre 20 et 40 mille milliards de becquerels se retrouvent dans les eaux de l’océan de mai 2011 à juillet 2013 après la catastrophe de Fukushima. La construction d’un gigantesque barrage sur le Xingu, en Amazonie, va profondément modifier le paysage, la faune et la flore de cette forêt. Les requins et les thons rouges disparaissent doucement des mers à cause de la pêche intensive…

Moi, je n’ai pas peur de le dire, on est mieux sur terre que dans la mer !!

Encore que, avec l’arrivée du gaz de schiste et l’utilisation de la fracturation hydraulique, avec les tempêtes en tous genres, on va se retrouver aussi avec de l’eau incontrôlée sur terre.

Le débat est lancé, entre mer et terre, il va falloir choisir son camp.

C’est vrai que l’eau est un peu la base de la vie, du moins pour les êtres vivants, uniquement ! Bon, pour les plantes aussi, d’accord. Mais à part ça, si l’on occulte les espèces vivantes sur terre, où est le problème ?

La politique qui consiste donc à user et abuser des ressources en eau, ne serait donc pas si mauvaise ?

Bon d’accord, ça entraine des pollutions, mais là aussi, ces pollutions ne concernent que les organismes vivants, mais à part eux, personne ne s’en plaint.

Donc, si on résume, on file un mauvais coton avec la gestion globale des eaux, de mer, de rivière, de réserve…

« Mais faut bien faire évoluer notre monde. C’est ça le progrès », vont dire les uns.

« On va tous y mourir avec vos conneries », vont dire les autres…

Et nous pendant ce temps, nous les jardiniers, on espère avoir encore un peu d’eau pour arroser les tomates et les salades. Parce qu’en attendant, les jardiniers sont des organismes vivants, peu développés, certes, mais ce sont tout de même des organismes vivants avec de faibles besoins en eau, mais quand même, un peu.

Le mieux, c’est de récupérer l’eau qui tombe du ciel au plus vite, on aura au moins nos réserves…

On est jardinier, mais on n’est pas fêlé… Ben tiens !

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *