#management, #holacratie, #jardinerie, #rayonjardin, #intelligencecollective, #demain, #generationz, #millenials, #entreprisededemain

Quand même… On a mis des siècles pour inventer la roue, de milliers d’années pour parler de démocratie, de droit de vote… Des siècles et des vies de travail pour comprendre le monde, et aujourd’hui, tout s’accélère à tel point que nous n’imaginons même pas ce que sera un demain qui arrive aujourd’hui.

L’intelligence artificielle par exemple, c’est quand même pas les robots qui vont diriger le monde, comme dans les films alors ? Ben si ! Et les voitures qui roulent toutes seules, c’est possible aussi ? Aussi !

N’achetez plus de smartphone, il est déjà vieux ! L’innovation du jour est dépassée et la nouveauté, c’est tous les jours.

Même la médecine nous promet des révolutions, et c’est tant mieux pour notre santé !

Alors certes, il restera beaucoup de problèmes et d’injustices, ça c’est sûr, le progrès des uns pouvant faire le malheur des autres.

Mais le monde bouge à une vitesse record, tout change en permanence, à tel point qu’il faut une bonne dose de tolérance et d’écoute entre les générations pour espérer se comprendre et partager ensemble.

Dans les entreprises, le changement est tout aussi ravageur. Pour s’adapter au nouveau monde qui nous attend, il faut le concours de tous, des plus jeunes comme des moins jeunes à condition d’accepter une remise en cause au quotidien.

Le système hiérarchique pyramidale a pris du plomb dans l’aile. Pour évoluer, le « patriarche qui détient toutes les clés de la maison va devoir partager intelligemment le pouvoir afin de réagir au plus vite et s’adapter aux meilleures solutions.

Cette logique a donné naissance à l’holacratie. L’holacratie est un système d’organisation qui laisse la part belle à l’intelligence collective. Sans rentrer dans les détails, l’holacratie permet à tous d’avancer vers le projet commun sans bloquer les prises de décisions.

Les plus grosses entreprises, mais aussi les petites structures sont prêtes à évoluer dans ce sens afin d’améliorer leur compétitivité.

Et puis, ça le fait d’employer un mot aussi joli pendant un repas de famille ou une réunion professionnelle.

Devant un monde qui va plus vite que notre temps de réflexion, holacratie ou pas, il convient de partager notre savoir, nos compétences et notre pouvoir.

Hey les anciens, il est temps de prendre en compte l’avis des jeun’s ! Ensemble, moi j’vous l’dit, on a tout compris !

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *