#iscj #tendance2022 #jardin #jardinerie #paysagistes #rayonjardin #distributionjardin #jardinier #tendance #trend

 

Alors que le couvre-feu se développe, alors que les salons annoncent leur report les uns derrières les autres… Pendant ce temps, les mini-rencontres et les micro-conférences permettent quand même d’en savoir un peu plus sur notre avenir…

A la mode

La semaine dernière, l’Institut des Sens et de la Couleur au Jardin rassemblait ses membres et quelques invités pour décrypter les tendances jardin 2022.

Bon, rassurez-vous, les précautions étaient de rigueur et la grande salle permettait de respecter les distanciations d’usage.

Mais qu’est-ce qui pousse les acteurs de notre marché à braver les kilomètres ? Pourquoi donc passer une journée pour mieux appréhender les tendances ?

C’est pourtant simple, il s’agit du complexe de la boule de cristal… Ou de la diseuse de bonne aventure… Vous avez le choix.

Qui donc n’a pas rêvé de connaître son avenir ? Et en pleine période d’incertitude, les acteurs des métiers du jardin aimeraient, eux aussi, deviner en amont les aspirations des clients de demain !

Lorsqu’il s’agit de mode, dès le moyen-âge, les experts se penchaient sur la question. La mode, en particulier féminine, reflétait souvent une condition ou une époque. Il en est de même pour le jardin qui permet de vivre au quotidien une émotion partagée entre amis.

Un peu d’histoire récente

En comprenant les attentes sociétales de nos compatriotes, il est facile … Ou presque… De deviner leurs aspirations.

Pendant ce confinement et cette période COVID, les comportements se sont développés ou renforcés. Ainsi, cette envie de nature a touché toutes les couches de la population.

Notre rapport aux autres a aussi été totalement modifié. La bise a disparu et les Visio-conférences, les visio-repas ou les visio-apéro… Nous ont donné une image différente de nos collègues et de nos amis. Les déplacements indispensables d’hier deviennent, d’un coup, bien futiles et sans fondement.

Notre rapport au temps est, lui aussi, bouleversé. Le court terme du passé est dans le long terme de demain et réciproquement. Nous n’avions pas le temps de lire, nous trouvons aujourd’hui le temps de penser, de nous arrêter… Et nous commençons à comprendre la valeur du temps… Prendre son temps sans le subir…. Wahou !

Bref, une fois ces constats posés, il deviendrait (presque) facile d’en conclure les quelques tendances qui pourraient émerger ensuite. Il ne reste plus qu’à nos tendanceurs à prendre le poult du monde pour confirmer ces observations. De tendre ensuite l’oreille pour écouter le marché et observer les comportements de la mode et du retail pour percevoir les révolutions à venir.

Travail d’artiste !

Raconté comme ça, c’est cool les tendances ! Mais ça prend un peu de temps.

Et pour récupérer un travail de qualité sur le sujet, l’Institut des Sens et de la Couleur au Jardin fait appel à des pros pour mieux comprendre le chemin.

Cette mutualisation de nos entreprises est en place depuis 2013. La mutualisation, à la base de cette association, permet non seulement de trouver des moyens conséquents pour voir plus loin que le bout de sa haie, mais aussi de partager et d’échanger entre professionnels d’horizons différents.

Le seul point commun entre tous ces acteurs, c’est le consommateur jardin. Et qu’is s’agissent de distributeurs, de potiers, de vendeurs d’engrais ou de terreaux, de producteurs de plantes, de paysagistes, de responsables d’espaces verts, de communicants … Chacun apporte son expérience et partage les infos et recettes du moment.

Ce brassage d’idées et cette compréhension mutuelle des tendances 2 ans à l’avance donnent une longueur d’avance à nos participants.

Caramel

Pour guider et bousculer nos certitudes, l’ISCJ fait appel maintenant au Groupe Caramel. Ces promeneuses infatigables vont capter les nouveautés dans tous les recoins pour nous apporter une large vision des mouvements et des émotions de nos consommateurs.

Le jardin ne se suffit pas à lui-même. Il est noyé dans un tout, et la mode, la déco ou les loisirs viennent s’imbriquer dans les envies de jardin pour donner un univers bien à lui.

Le jardin est-il un « lanceur de mode » ou suit-il naturellement les aspirations et les mouvements de notre société ? Le végétal est-il à part, et certaines couleurs sont-elles plus plébiscitées en fonction des printemps ? Comment adapter ses communications aux émotions du moment ? Comment dessiner un massif ou un jardin en tenant compte des envies et des rêves de chacun ?

Un travail d’écoute et de partage qu’il vous sera possible d’apprécier en rejoignant l’ISCJ… On vous attend !

 

Roland Motte… Jardinier !

 

Connaissez-vous l'Institut des Sens et de la Couleur au jardin ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *