#intelligenceartificielle, #internet, #vegetal, #energierenouvelable, #demain, #jardin, #rayonjardin, #avenir, #jardinerie, #planete, #environnement

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, sur cette terre, tout le monde se pose des questions sur son avenir, sur notre avenir. Serons-nous encore là demain ? Aurons-nous passé l’obstacle du réchauffement climatique ? Et si nous survivons, de quoi notre futur sera fait ?

Un paquet de questions qui peuvent perturber nos modes de vie. Entre optimisme et pessimisme, les conversations sur le sujet alimenteront encore longtemps, espérons-le, les comptoirs des bars branchés ou non.

En prenant en compte l’évolution climatique de notre planète et avec les connaissances du jour, nous pourrions être mal barrés, mais si l’on compte sur l’imagination de l’humanité à créer, à innover… On peut espérer trouver la parade à toutes ces pollutions et autres conflits que nous nous imposons sans limite.

Il est bien-sûr des évidences comme Internet, ca c’est sûr, nous trouvons déjà beaucoup de solutions en réseau, nous pouvons imaginer un lendemain uniquement sur Internet, les objets seront connectés à l’homme et réciproquement. Nous serons intégrés dans Big Brother et nous serons suivis à la trace dans nos déplacements comme dans nos activités quotidiennes.

L’intelligence artificielle n’est qu’au début de son évolution. Attendons-nous en magasin à remplacer les vendeurs par des rayonnages intelligents et les comptables par des logiciels de calcul automatique. Le chauffeur de poids lourd ou de taxi pourra lui aussi se reposer lorsque le véhicule connecté prendra le pouvoir. Les gendarmes même les gendarmes… Pourront rester au commissariat, les drônes relèveront les infractions et discuteront directement avec notre compte en banque connecté pour nous retirer l’amende votée par l’Intelligence Artificielle suprême, celle qui gouverne les routes connectées.

Pour faire marcher ce petit monde à la baguette, nous ajouterons de nouvelles énergies renouvelables issues des déchets en tout genre. Ensuite, lorsque les déchets auront disparu de la surface du globe, nous utiliserons les moteurs à eau de mer et les forces issues de la méthanisation en tout genre.

Et c’est tout ? Après Internet, l’intelligence artificielle et les énergies ? Il reste un 4 eme pilier de ce futur, ce sera le végétal. Le végétal devra nous accompagner pour nous nourrir, pour nous protéger, pour réduire la température, pour apporter de nouvelles matières renouvelables, pour nous soigner, pour dépolluer, pour rêver…

Peu importe le chemin que nous prendrons, peu importe la vitesse de notre évolution, le végétal sera et restera le pilier principal de notre civilisation.

Si d’aventure vous travaillez dans cette branche, ne changez rien, c’est un plan d’avenir …

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *