#foret #stihl #jardin #arbre #jardinier #forestier #confinement #nature #baindarbre #bois #jardinerie #paysage

 

Ça y est les gens, nous voilà libres ! On en a fini avec le confinement, et comme les vaccinations vont bon train, les terrasses sont ouvertes☕️🥂, les magasins open… On se dit que tout cela est derrière nous… Il ne reste que les traces, jusqu’au prochain virus ?

The end !

Le déconfinement est en vue, il n’a jamais été aussi près. Et même s’il reste des malades, des familles angoissées, des décès trop nombreux, des dépressions en cours… On espère tous retrouver notre vie d’avant.

Malgré cet optimisme ambiant, il ne s’agirait pas d’oublier les difficultés rencontrer avec cet ennemi inattendu. Pour la jeunesse d’abord, sa fragilité a explosé au grand jour avec toutes les restrictions. Nos jeunes ont accès à toutes les informations, à toutes les connaissances en passant du portable à l’ordinateur. Ils sont au courant de tout, partout, en temps réel ! C’est peut-être ça leur talon d’Achille. Il y a quelques années en arrière, à l’époque ou l’information ne circulait pas aussi vite, on se rendait moins compte des difficultés.

L’insouciance pourrait-elle venir de l’ignorance ? Vaste débat. « Si tu ne sais pas que les abeilles piquent, tu vas t’asseoir sur la ruche » (citation vosgienne). La fragilité de nos jeunes, ou plutôt, leur conscience des réalités, devrait nous faire réagir en les incluant un peu plus dans les décisions de notre société, en leur laissant la parole et en leur donnant les responsabilités qu’ils sont largement capables d’assumer. Vous allez me dire que ce ne sont que des paroles en l’air ? Et si l’on commençait par les écouter au sein même de l’entreprise ? Ça vaut sans doute le coup d’essayer.

Anxiogène !

La relation avec la jeunesse n’est pas le seul point mis en lumière par ce confinement. Le suivi de l’évolution du moral des français pendant cette crise sanitaire n’est pas très reluisant non plus. Il faudra beaucoup de temps pour remettre la tête dans le bon sens. En avril 2021, c’est pas bien vieux, 64% des français déclaraient avoir eu des troubles du sommeil dans les 8 derniers jours. 22% déclarent être dans un état dépressif et 22% se disent très anxieux. Des chiffres bien supérieurs à la moyenne habituelle. Le moral des troupes n’est donc pas au beau fixe. Nos habitudes ont été bousculées et nous avons un mal fou à nous adapter.  Oui… Et non ! Parce qu’en terme d’adaptation, les entreprises n’ont jamais réagi aussi vite pour créer des sites de vente en ligne, pour communiquer autrement. De petites start-up ont eu assez d’imagination pour lancer des idées et créer des projets en plein confinement. Nos amis producteurs, débordés par le succès du jardin ont réussi, pour la plupart, à tirer leur épingle du jeu et ne pas laisser passer l’occasion malgré le peu de moyen.

Alors, adaptable ou pas adaptable, le français ? A moins que le pays marche à deux vitesses 🙁 🙂 ?

Action… Réaction !

Après cette revue dépressive, on peut aussi regarder du côté du verre à moitié plein… C’est mieux ! Et de ce côté-là, les français se sont pris en main pour réagir et même agir face à cette situation exceptionnelle !

En 2020, Femina.fr nous détaillait le résultat des enquêtes concernant l’évolution des activités de nos concitoyens.

Si la télé et le surf sur internet arrivent en tête, ils se sont tournés ou ils attendent avec impatience de – rencontrer des amis – s’adonner à des loisirs culturels – profiter des loisirs de plein air comme la balade, la pêche, le jardinage ! Et tout cela dans l’ordre.

Le sport, la cuisine et même les jeux vidéo sont derrière !

Ce ne sont peut-être pas les mêmes clients, mais plus la situation est compliquée dans nos quotidiens, plus la balade nature s’impose. Pas surprenant dès lors de les voir s’adonner aux bains d’arbres, à la pêche No-Kill ou à la cueillette des champignons. Incroyable ! Et dans 2 ou 3 ans, ils vont aimer la botanique !!! Non… Quand même pas 🤣 !

Forêt 🌲🌳🌴!

Et ben justement ! La société Stihl, qui n’en manque pas, a fait bosser OpinionWay afin de comprendre le lien qui uni les français à leur forêt. Je vous l’accorde, on pourrait se poser la question de la pertinence d’un sondage sur la forêt, y’a des sujets plus graves… Peut-être ! Mais ce sondage est une excellente initiative. Il nous rassure encore un peu plus sur l’amour des français pour les plantes. La sortie de confinement provoque aussi des envies de verdure qu’il convient de mesurer, histoire de comprendre l’impact des végétaux dans notre quotidien.

92 % des sondés se disent amoureux des forêts et ils sont 64% dans les villes à éprouver un manque et une grosse envie d’arbres ! Ils sont 89% à considérer la forêt comme un patrimoine au même titre que les monuments historiques.

L’arbre représente le repos, l’apaisement, la beauté. Il y a quelques années, les distributeurs jardin ont considérablement réduit l’offre d’arbres en magasin : trop cher, trop de stock, trop grand, pas adapté aux petits jardins…  En plus du succès des arbustes, des petites fleurs et du végétal en général, les arbres pourraient bien revenir en force… A la demande des clients !

Ce détestable confinement aurait-il du bon pour les forestiers… Et les jardiniers 🍀 ?

 

Roland Motte… Jardinier !

Vendre des arbres en jardinerie ou au rayon jardin ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *