Jusqu’à présent, les Seed Bombs étaient réservées aux écolos cool pour ensemencer les zones urbaines les moins végétalisées.

La Seed Bomb dont les modes d’emploi sont explicités sur la toile, vont permettre à notre adepte de la bonne « mauvaise herbe » d’occuper les espaces verts laissés à l’abandon. Les coins de trottoir disgracieux, les balconnières vides, les tas de terre… Tout est bon à ces adaptes de l’anarchie paysagée pour répandre la nature partout en ville.

Bon, c’est bien, mais il y a mieux ! Une invention d’un coréen, Hwang Jin Wook va encore plus loin. Le gars s’est mis en tête de créer des bombes biodégradables qui n’explosent pas mais qui diffusent des milliers de graines sur des terrains devenus vierges à cause de la déforestation.

Une bonne boulette nutritive et humide permettra à la graine de germer et de prendre ensuite racine dans le sol nu. Le largage se fait par avion. Il n’y a pas de pollution, à part l’énergie du bombardier et cela permet de replanter en quelques minutes des zones inaccessibles et devenues désertiques.

Le projet est un peu fou, mais aussi porteur de plein d’espoirs.

La déforestation est un mal qui ronge notre terre et cette solution pourrait limiter grandement les dégâts occasionnés par notre insouciance écologique.

Oui mais voilà, le premier largage n’a pas encore eu lieu, même si c’est dans les tuyaux, il faudra un peu de temps pour convaincre la coalition de lâcher des bombes écolos…

En attendant, il ne nous reste plus qu’à convaincre les potes, la famille, les voisins et les voisines de planter des arbres et des arbustes, de faire péter des Seed Bombs artisanales au gré des tas de terre.

Il ne nous reste plus qu’à jardiner pour aider la nature à se protéger !

Roland Motte… Jardinier !

Source = www.consoglobe.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *