#video, #jardinerie, #rayonjardin, #vegetal, #selfie, #videofie, #fnmj, #jardin, #paysage, #ambiancevegetale

Vous êtes encore quelques-uns à lire ce post… Bravo ! Et merci !!! Mais ça va pas durer. Le langage change et demain, nous parlerons en vidéo, c’est écrit !

Les amoureux de la langue française sont en pleur ! En effet, chaque jour qui passe, des milliers de SMS et de messages sont échangés dans un langage aproximatif, mais cette phonétique nous éloigne de la pureté du verbe : C KI KA COMAN C ? Je vous le demande ? Sans doute la précipitation dans un monde ou tout doit aller trop vite.

Mais qu’ils se rassurent, demain, l’orthographe sera un lointain combat.

Dans un futur très proche, déjà bien engagé aujourd’hui, l’écriture disparaitra au profit de la vidéo. C’est une évidence et rien ni personne ne pourra changer cette logique visuelle.

Le téléphone nous a déjà montré le chemin, mais aujourd’hui, les appels vidéos par le biais des réseaux sociaux ou par les applications spécialisées nous conduisent tout droit dans l’échange d’image en direct.

Aujourd’hui, plus de 20 milliards de vidéos sont vues chaque jour*. La vidéo mobile sera multipliée par 10 en 2020*. C’est dire l’importance de ce nouveau mode de communication.

Alors pour les entreprises, l’enjeu est de taille. Non seulement il faut être présents sur les réseaux si l’on veut exister, mais en plus, nous devons impérativement créer des vidéos si l’on veut espérer surnager dans le monde de la communication.

Pour arriver en première page de Google dans un référencement, vous avez 53 fois plus de chance avec une vidéo*. Inutile donc d’écrire et de réécrire des textes, seule la vidéo permet d’avancer efficacement.

Mieux encore, après avoir visionné une vidéo, 64% des personnes sont susceptibles d’acheter en ligne*. On savait déjà que notre survie commerciale passait par la vente en ligne, mais c’est à condition de proposer des vidéos.

Et pour couronner le tout, chacun de nos clients est un réalisateur potentiel. Nous avons tous en poche un smartphone capable de filmer et d’envoyer dans l’instant sur la toile une vidéo positive ou négative, selon le sujet.

Toute notre communication passera par l’oeil de la caméra, de la go-pro ou du smartphone de notre voisin. A tout instant, il faut se tenir prêt à être filmé. A tout instant, nous devons faire attention à notre image, notre look et à notre gestuelle.

Tout cela peut faire peur, si l’on considère le verre à moitié vide, mais si l’on se place dans le cadre d’un jardin, d’une jardinerie ou dans une ambiance végétalisée, même les incultes en culture potagère viendront nous rendre visite pour se filmer dans un univers de jungle, de fleurs ou de légumes.

La vidéo sera incontournable demain, à nous de créer des lieux aménagés pour inviter les internautes à se filmer dans les jardins.

Nous avions les espaces selfies, nous allons créer les espaces vidéofies !

Dans un monde d’image, le jardin et le paysage ont de beaux jours devant eux… Moteur ! Ca va tourner !

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *