#noel #nouvelan #jardin #findannee #retail #bricolage #jardinerie #jardinier #rayonjardin

 

Faut-il reporter Noël à l’année prochaine, ou alors le déplacer au 15 mars ? Vous trouvez sans doute ma proposition un peu simpliste ? Ben oui, mais avec cette COVID, faut bien s’organiser … Rassurez-vous, Noël risque d’être à peu près le seul événement qui ne sera pas déplacé… Avec le Nouvel An bien-sûr !

I wish you a merry Christmas

Les cadeaux, c’est pas nouveau… Il faut remonter loin, au temps des romains. Les romains s’offraient des cadeaux au nouvel an, et l’idée a été reprise par les chrétiens pour s’inventer un anniversaire à l’occasion de la naissance du Christ. A l’époque, le préposé au livret de famille de la mairie du coin n’était pas trop fixé sur le jour exact. Mais bon, peu importe les détours, Noël, c’est le 25 décembre et on se fait des cadeaux. On laissera de côté le bon Saint Nicolas et le Père Noël, une pure invention de l’Oncle Sam pour revenir à cette période de fête. La tradition est maintenant bien ancrée, pour les fêtes de fin d’année, quelle que soit notre religion ou nos convictions. Dans la grande majorité des cas, faut se pointer au repas de famille avec un cadeau. Évidemment, les commerçants et les vendeurs ont flairé la bonne affaire. Nous répondons tous présents chaque année pour offrir et promotionner le présent le plus original possible. L’important restant simplement… La vente ! La foire à la communication va bon train, et si c’est encombré en décembre, autant lancer les hostilités en novembre… Ou avant. Noël commencera bientôt en septembre !

Noël en octobre ?

Dans les jardineries, nous avons une excuse qui tient debout pour parler de Noël avant l’heure, c’est la mise en place du rayon. Il y a tellement de détails à soigner, d’ampoules à brancher, de décors à mettre en place… Qu’il est préférable de commencer en septembre. C’est maintenant un fait, à la Toussaint, la déco de Noël doit être bouclée et les meilleures ventes se font dans le courant de novembre. Pour décembre, c’est l’achat du sapin.

Et cette tradition de démarrer un peu en avance devient une habitude. Mais sommes-nous choqués ? Pas du tout ! Nous qui fréquentons les grandes surfaces, nous avons l’habitude de voir la rentrée des classes en juin, les chocolats de Pâques en février et les jouets de plage en avril. C’est même devenu tout à fait normal. Et le phénomène se propage aussi sur les cadeaux de Noël. Puisqu’il s’agit d’une tradition, nous savons qu’il faudra passer par la case cadeaux à cette période de l’année. Nous sommes donc de plus en plus prévoyants sur le sujet. Une enquête Facebook auprès de 48 000 personnes nous donne la tendance pour cette fin d’année 2020. Sans surprise, et pour éviter la foule, les consommateurs se feront plaisir avec des cadeaux pour se soutenir et passer cette période difficile. Mais ils feront très attention à leur bourse en utilisant les promos à leur disposition comme le Black Friday. L’utilisation des livraisons en ligne devient la norme pour éviter aussi la foule en magasin.

Tous en ligne !

Et en continuant dans les études, c’est Fevad et Médiamétrie qui plombent encore un peu le moral des magasins physiques. Les transactions via les mobiles devraient être en hausse de 20%. 4 français sur 5 préparent leurs achats en ligne. Inutile de se poser encore la question de l’utilité d’un site Internet ou d’un catalogue en ligne, non ?

Mais au-delà, si les consommateurs utilisent de plus en plus leur smartphone pour les achats en ligne, ce sont les cartes cadeaux qui vont, elles aussi, se développer. La carte cadeau… Vous l’avez aussi valorisée sur votre site ?

Covid ou pas Covid, tout laisse à penser que, cette année, les achats de Noël se feront principalement sur Internet pour éviter la foule. Ils se feront encore plus tôt que l’année dernière, et ils seront anticipés en fonction des bonnes affaires comme le Black Friday et le Cyber Monday.

Couvre-feu

La crise du Covid est plus que jamais d’actualité et le sera encore à Noël. Cela sous-entend, nous pouvons en être sûr, que la maison et le jardin seront des valeurs refuges. « Refuge » au propre comme au figuré. Dès le mois de novembre, les idées cadeaux doivent être présentent aux quatre coins de votre point de vente. Nous pourrions même avoir de bonnes surprises… Après tout, pourquoi ne pas se payer pour Noël un barbecue ou un salon de jardin, un nouveau jardin ou une plante d’exception ? Nous risquons de passer encore beaucoup de temps dans la maison en attendant la fin de cette épidémie. Nous allons nous contenter des sorties « boulot ». La bringue se fera à domicile. Ce domicile va donc devenir le lieu le plus important de votre vie. Le bricolage, les abonnements à Netflix et ses copains, et les accessoires de jardin pourraient bien sortir gagnants de ce Noël 2020. Plus que jamais, Noël doit être prêt dès la Toussaint… Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

 

Roland Motte… Jardinier !

 

Etes vous déjà prêts pour Noël ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *